Les marraines de guerre

Date :
Prix :
Lieu :
+ Google Maps
Organisateur :
Contact :
Site internet :
« UNE MARRAINE DE GUERRE NOMMÉE YVONNE »

« Me voilà marraine de 3 poilus » écrit Yvonne Fleury dans son journal intime en mai1915.
Jeune femme de 23 ans, Yvonne Fleury est l’une de celle qui se porte volontaire pour être marraine de guerre. Elle réalise au cours des mois l’importance de son rôle auprès des soldats. Au fur et à mesure de l’avancée du conflit, la marraine tente de sauvegarder le moral de ces
filleuls de guerre et de satisfaire leurs demandes en vêtements chauds, produits d’hygiène ou denrées.
Fonds découvert dans l’Orne en février/mars 2019, il est une richesse car il permet
d’appréhender deux sujets foncièrement liés : la relation marraine/filleul et le
témoignage d’une femme dans le contexte de la Grande Guerre. Appartenant aux
grandes figures de la guerre, au même titre que les munitionnettes ou les infirmières,
quel regard porte-t-on sur les marraines de guerre ? Que sait-on d’elles ? En
choisissant le fonds Fleury, nous interrogeons ou réinterrogeons ce sujet des marraines
de guerre à travers l’une d’entre elles : Yvonne Fleury.

 

 

Intervenant

No results found.

Partager

Publications similaires

Date : 07 aout 2024